la collec

Enregistrements | Espace Profs2musique | Espace Elèves | Classe de chant 6°5 | Classe de chant 6°1 | Classe de chant 5°1 | La chorale | illustrations instruments | Concerts Cantilène | Vidéos | photos logos | liens                                                                                           |mise à jour le 30.10
nos disques:

Mille mots...

poésies réalisées par les élèves en 1997

Nos parents, avec leur puissance,
Ne nous font pas confiance. 
Pour notre indépendance,
Ils ont juste un peu tendance
A avoir de la patience.

Car on ne fait que des bêtises.
On ne fait que des sottises.
Nos parents ne comprennent rien
Croyant que ça va bien !

C'est la vie, c'est comme ça,
Ca ne changera pas.
Ca sera toujours comme cela.

Un peu de confiance,
Juste un peu de patience.
Pour atteindre notre indépendance
Après notre adolescence...

Je veux vivre,
Etre libre!
Un peu de désir...
Un soupir...
Je crains le pire!

C'est la vie, c'est comme ça,
Ca ne changera pas.
Ca sera toujours comme cela.

Nos parents ont raison,
D'avoir tant d'intentions
Pour notre réputation.
Je veux réussir
Mon avenir
Et conquérir
Tous mes désirs

Souag Sabrina.  5°B 

 

 

J'emporte les souvenirs de mon père,
Comme j'emporte les conseils de ma mère.
Tout est pour moi qu'éphémère...
Mais j'espère que la vie ne tient pas qu'à un fil.
Surtout quand on me raconte les embrouilles qu'il y a dans le monde
Les parents ne font pas qu'écrire des contes
Ils conduisent aussi leurs enfants vers le top !

Thomas Sophie. 5°B



Au fond de moi, 
Je ressens la douleur...
Car la seule source de chaleur
Que j'avais c'était toi.
Je me souviendrai de tes yeux.
Je n'oublierai jamais ce lieu
Qui m'a rendu heureux,
Qui a su me rendre amoureux.
Au fond de moi,
Je ressens de la tristesse,
Car la seule faiblesse 
Que j'avais, c'était toi...

Hayoune Nadir. 5° F  




Toi, dis-moi si tu es mon ami.
J'aimerais que tu sois avec moi
Pour pouvoir chanter et s'amuser.
"Oui, on ira ou tu voudras..."
J'aimerais aller sur un bateau
Pour pouvoir voir des matelots.
"Oui, on ira ou tu voudras..."
J'aimerais aller à la plage 
Pour ramasser des coquillages. 
"Oui, on ira ou tu voudras..."
J'aimerais être un oiseau
Pour pouvoir y voir de plus haut.
"Oui, on ira ou tu voudras..."

Palin Vanessa. 6° F




Les copains sont de vieux frères.
Ils s'entraident dans les affaires.
Dans  la classe de sixièmes F
Aucune personne ne fait le chef !
L'amitié est un sixième sens,
Et c'est pour ça qu'on se surpasse
Pour faire parti de notre classe...

Mongarie Mahamoud. 6° F



Tu ne cesses de me répéter ton bonheur,
Lorsque tu as appris que tu allais m'avoir.
J'aimerais que ce bonheur soit éternel,
Pour toi, ainsi que pour les autres mères

Cela fait bien longtemps, tu sais,
Que tu m'as mise au monde.
Après de longs mois de souffrance,
Te voilà enfin satisfaite.

Je sais que depuis ma naissance,
Je ne t'ai pas facilité la vie.
Mais j'aimerais te remercier,
Pour l'amour que tu m'as apporté.




Un nouveau rêve,
Et se laisser partir à un libre abandon,
Sur les ondes invisibles d'un son. 
Se sentir aller,
Avec une pensé...
Et avec le regard éteindre l'horizon.
Jusqu'au point où il courbe doucement.
Rêver...
Un nouveau rêve à découvrir,
Dans le fond de toute solitude.
Pourquoi devenir sans jamais mourir,
Une incessante habitude.

Terranova Laétitia. 6°G



Ma mère et moi,
Nous nous entendons bien.
Mon père m'a dit que,
Si je ne faisais pas mes devoirs,
Il  me punirait.
Alors, j'ai demandé à ma mère,
De m'aider à travailler.
Elle a accepté !
Nous travaillons tous les soirs ensemble,
Et mon père ne me punit pas !
Na,na,na,na,na,na...

Cassinelli Gilles. 5°B

		


Lorsqu'on voit dans le ciel une montgolfière,
On se dit qu'un nouveau rêve s'envole. 
On dit que lorsqu'elle est bleue,
C'est celle d'un enfant...
Si elle est rouge, c'est celle de deux amoureux.
Oh, la belle montgolfière !
Oh, la belle montgolfière !
Toi qui fait s'envoler nos rêves,
Laisse nous pénétrer dans ton royaume.

Mahabadi Dini. 5°A



A j'aime les ananas mais pas les ânes.
B également les bébés mais pas les bateaux, j'ai un mal de mer.
C mange tes carottes !  beurk !!!
D Il faut dormir, allez vous coucher !
E je rêve d'un éléphant chaque nuits.
F mais tu es fou, zéro sur vingt papa en sera fier !
G la sixième " g " est géniale
H Hector, à la niche !
I imbécile, laves tes culottes
J Jésus pour les chrétiens
K Casimir lave-toi les dents !
L l'immensité... quelle grandeur !
M Mamie ricane 
N les narcisses sont de jolies fleurs.
O mange l'omelette !
P c'est dur d'être papa !
Q quatre bonbons
R radeau égal bateau
S serpent siffleur 
T tueur est un vilain mot
U urbain est une population.
V vert est ma couleur préférée.
W Walter, à la niche ! Au pied ! Vite ! Allez ! allez !
X Xavier, viens-là, c'est un ordre !
Y Yves es-tu là ?
Z zzzh ! zzzh ! vite l'abeille arrive!

Khemiri Amel. 6°G



Nos parents nous l'ont toujours dit
" La vie c'est le paradis"
C'est eux-mêmes qui nous ont construit
Pour la vie,
Ils sont toujours auprès de nous
Quand on a de petit soucis 
Des fois-même ils nous donnent des conseils
Pour la vie.
                                                         
Yaconi Stéphanie. 5°B


Si j'avais à te dire " je t'aime ",
Je te le dirais sous forme de poème 
Car te le dire en face, je l'avoue ça me glace . 
Mais peu importe la façon dont je te le dirais
L'important c'est de s'aimer.
Malgré ton silence je ne t'ai pas oublié
Malgré ton absence, je ne t'ai pas remplacé.

Bedechian Sabrina. 5°A


Voler sur les ailes d'un oiseau, n'est pas de tout repos,
Surtout quand il fait chaud.
Même si les goélands ne vous aiment pas trop
Ce n'est pas le cas de votre ami le pélican.
Etre triste ce n'est pas de tout repos
Surtout quand on a des ennemis qui finissent par vous haïr
Etre une baleine ce n'est pas de tout repos,
Il faut toujours ouvrir la bouche quand on a faim.
Etre un escargot ce n'est pas de tout repos,
Il faut toujours sortir de sa coquille pour avoir de l'eau
Finalement être aimé c'est mieux que tout.

Matéra Jérôme. 6°G



On  vit dans un monde de colère
Des pays où règnent la pauvreté et la misère
D'autres où la haine et la violence sont reines.
Où les hommes disent  respecter leurs lois.
Ils vivent dans une atmosphère de jalousie
L'air qu'ils respirent, tout comme eux, est pourri
Ils vivent avec et pour l'argent  
Ce  papier  qui  les rend égoïste
Leur devise est:  " le temps c'est de l'argent "
C'est pour ça qu'ils sont si tristes.
Leurs dirigeants sont communistes, socialistes, Le Penistes
Mais en fait, ils sont hypocrites,  égoïstes,  parfois même racistes.

Hakim  Haïda.  3°D


Pourquoi la violence existe-t-elle?
Dans les lycées et les collèges,
A cause d'une mauvaise nouvelle
On se donne des coups de pelle!!!
On ne se promène plus tranquille,
Car il y a des fous dans la ville.
Parlons peu, parlons bien pour rester bien
Car après une bagarre on n'est pas joyeux.
Pour le bien de l'humanité,
Ils faut faire revivre l'amitié! ...

Menachem Rachel. 3°C



Les vols, les casses, le sang, la famine…
Je voudrais que tout ça se change en paix.
La liberté, l'égalité, la fraternité…
Je voudrais que tout ça soit dans nos têtes  
j'aimerais que tous cela reste dans nos cœurs .
Mais la vie qu'on mène ce n'est que mal et peine
Alors changeons de vie…
Qu'elle ne soit que bien et paix 
Qu'elle ne soit plus comme aujourd'hui.

Usera Laetitia. 3°C



Ne te bats pas sinon tu le regretteras ou sinon le prof te punira :
Renvoyé pendant un mois…
Si quelqu'un te dit : " va t'en de là ! " surtout ne le frappe pas.
Il faut parler au lieu de cogner .
La violence ne rîme à rien .
Il faut parler peu mais parler bien.

Vincent Rebecca. 3°C




Moi je n'aime pas la violence mais si on me cherche on me trouve…
Même si il peut me battre même si cela ne s'est jamais passé
On a dit que la violence engendre toujours la violence… c'est vrai !
Mais je sais quelle engendre la haine et surtout la guerre.

Abdallah kadafi. 3°C



La violence nous ronge
Et peu a peu elle nous enfonce.
La vie serait plus belle
S'il  n' y avait pas 
Autant de haine 
La vie est faite comme ça
Est-ce quelle changera un jour ?
Mais la violence est là
Et nous, on la changera.
La violence nous ronge 
Et  peu à peu elle nous enfonce.
Si un jour tout le monde y mettait du sien 
On changerait le lendemain
Mais la violence nous ronge 
Et peu à peu elle nous enfonce.

Onorato Cécile. 3°D




Pas de violence dans l'école 
Sinon on se prend des heures de colles
Pas de violence dans les lycées
C'est pas bien de prendre des coups de pieds
Plus de pédophiles dans la ville
Les petites filles vivront tranquilles 
Plus de coup de feu
Ca  rend malheureux
Plus de violence dans la rue 
Victime de ce qui ont bu.

Bichi Aurélie. 3°C



Faudrait remplir notre cœur de joie 
Pour que la vie soit plus sympa 
Il y aurait des enfants par milliers
Pour rire et  pour chanter
Quoi de mieux que l'amitié.

Battaglia Brice. 5°C




Toi que j'ai vu pour la première fois,
Tu as fait battre mon cœur
Tu étais dans la lumière
Tes yeux bleus, comme le ciel
Ta gentillesse pour les autres
Ton sourire, si beau,
Ta voix si douce comme un chant d'oiseau
Tes larmes plus belles que les pluies d'été
Tes cheveux si beaux comme de la soie

 Aït Nadia. 5°C


                                        

J'espère un monde meilleur
Pour qu'il n'y est plus de violence.
Qu'il n'y est plus de guerres et
Que la paix règne sur la planète,
Dans les cents milles ans viennent.

J'aimerais pouvoir vivre dans un monde
Où tous les hommes soient égaux,
Et ne plus avoir peur de ma race ou de ma religion.
Que la pauvreté et la misère soient exclues à jamais. 
Que les déchets arrêtent de polluer la nature.
pourquoi y' a-t' il des meurtres? 
C' est quoi cette vie ?
Faisons tous la paix
Pour vivre ensemble.
Le monde sera meilleur
Et j'en ferais partie.


Je parle tout  seul
On m'a volé tous mes bonbons à la récrée !
Je pense 
A mon rêve d'hier soir dans mon lit tout chaud
Je parle tout seul
De ma rédaction que j'ai ratée en français 
Je pense 
Que j'ai oublié cette chanson hier soir.

Adnane 6°G


Les copains sont de grands alliés 
C'est ce que je pense en effet.
Ce ne sont pas de vieux pépés
Car ils gagnent de grands trophées.
Mes copains sont de grands voyous,
Ils cassent tout dans le collège.
Les prof disent qu'ils leur mettent le feu
Mais pas trop, c'est pour rigoler !




Ne pas être bavard 
Faire ses devoirs
Tous les soirs
Réciter ses leçons
Apprendre des chansons
Ne pas voler le sac des mémés
Ne pas mettre les doigts dans le nez

Sois poli, sois gentil
C'est le rythme de la vie
En chantant, en dansant
Apprends tes leçons
Sois gentil, sois poli.

LADREX Franck 3e C





Je me suis assise
près de toi
Et j' ai pleuré
Pendant des heures
Je savais que tu étais là
Mais ton âme
Etait ailleurs.
Maintenant je ne sais plus
Comment faire
Je ne fait plus rien
De mes journées
Mais je repense
Chaque moment
Où je t'ai aimé

REFRAIN:
C' est comme ça
qu'on doit souffrir
Avoir un amour
Et le laisser partir.

Tu m'avais délivré
De cette foutue prison
Qu'est la solitude
Et tu me l'a redonné
En mourant
Tu me laisses seule
Mes Nuits sont froides
Je ne cesse de pleurer
Que faire à présent ?

Je ne vis plus
Que dans le passé
Ce passé essentiel
Mais il vaut mieux
Que je te laisse
Alors je m'en vais
En te disant 
Que je t'aime,
Et qu'un jour
Je te rejoindrai.

Onorato Cécile 3°D


Quand on entend le mot violence
On pense à quelque chose de mal
On pense à quelqu'un qui a mal.
Rien qu'à entendre ce mot
On a tout de suite des pensées
On pense toujours à rien de beau.
Dans le monde personne ne t'aime
Car tu es vraiment méchante et cruelle.
Tout le monde te connaît
Tout le monde t'a goûté.
Tu ne fais que faire souffrir.
Il y en a qui t'aime
Il y en a qui te déteste.
La violence ennuie le monde.
Mis à part les gens violents
Dans le mot violence,
On a des images
Tu regroupes beaucoup de thèmes
Qui nous font penser aux problèmes…

Ayari Issam. 3° C


J'aimerai que la vie soit éternelle
Que les oiseaux arrêtent de battre des ailes
Que la guerre s'arrête.
Que le racisme cesse de se manifester
De ne plus vivre dans la misère 
Que la justice soit encore plus sévère
Que les jeunes apprennent à ne plus voler
Et  arrêtent de s'entre-tuer 
Que les pays aident les personnes affamées
Qui se sauvent avec leurs propres souliers
Comme le font certaines personnes 
Qui habitent là-bas à Carcassonne
Mais, l'oubli de la douce drogue
Qui fait jouer le rôle des pogues
Dans certains quartiers 
A l'horizon, sous les palmiers…

Beltifa Linda. 3° D



Si tu veux  retrouver la paix 
Quitte ta banlieue, fuis ton quartier
Bannis le rap et ses dégénérés 
Qui se servent de toi pour se gaver
Ta guitare et ta palengrotte tu prendras
A l'Estaque, des poissons tu pêcheras
Un bon vieux blues tu nous feras
Et les gubians tu enchanteras.

Lemoel Yann 3° C




Tu es un papillon qui bouge 
Agitant tes ailes ocre et rouge 
Mes tempes brûlent troublant ma vue
Si je regarde ailleurs, je vois rouge.

Je laisse les vipères sur ma tête
Leur yeux me font battre en retraite
C'est comme un mal qui m'effraie en moi 
Comme le soleil incendiant la mer

Toi mon ange, un cadeau des dieux 
Je te caresse avec les yeux 
Je n'ai aimé que ton mystère
J'aurais du mieux faire.

Xaxa Thomas. 3° C
 
Il viendra, le jour où nous serons tous égaux
Où la violence, le racisme et l'indifférence ne seront que passagers dans nos esprits.
Pourquoi méprisons nous les gens qui ne nous ressemblent pas?
Pourquoi des enfants et des êtres humains comme vous et moi, meurent-ils de faim et de froid, chaque hiver dansles rues
Pourquoi de nos jours il y a des personnes qui se demandent, si elles auront un toit sur leur tête ce soir où si elles auront encore un travail demain?
Si chacun y mettait du sien, si nous faisions un peu plus attention aux paroles, aux actes que nous faisons;
Alors peut-être que ce jour viendra...

Céline Rivière. 3°C
	
Stop ! arrêtez de vous battre.
La violence c'est très sérieux
Vivre comme ça, ça sert à quoi? Et...
Pourquoi faire des moulons, c'est nul
Se déchirer les pulls aussi
Se donner des pains, tu crois que c'est bien?
Vaut mieux lire des bouquins de demain. 

Vincent  Rébecca.  3° C



Pour moi chaque pays à sa spécialité
Lorsque j'écoute les infos je suis dégoûté
De ce qui se passe dans ce monde
De toute ces choses immondes.
Des travaux des enfants de moins de 10 ans
En Inde au Liban ou au Pakistan,
Des guerres au Zaïre et au Rwanda.
Que peut on faire contre cela?
Des guerres de religion entre juifs, musulmans ou chrétiens
Qui sont les bons et les mauvais, qui font le mal ou le bien

Hakim Aïda. 3° C



Sale blessure et mauvais temps pour les cœurs purs
Sale torture, ses obsessions ont la peau dure.
Sept fois je suis frappé sec et bas .
Sous le choc je suis et je bois.
A mon insu, substituts de poids.
Lame acérée qui me perce de haut en biais.
Coup de massue, je me signe et perds le contrôle.
Connais-tu la rage qui me cloue.
De t 'imaginer à genoux
Dans les catacombes et les égoûts ?

Xaxa Thomas. 3° C

Nous les enfants d 'aujourd'hui
Pensons que tout est Joli.
Malheureusement, il y a trop souvent
Des enfants maltraités et  humiliés
Donnons nous la main
Le long du chemin
Pour qu'il n'y est plus jamais
D'enfants  malheureux.

Rodriguez Frédéric. 5° C



La vie est triste pour certain…
Si je pouvais l'améliorer,
Il  n'y  aurai plus de chagrin
Ni d' SDF ni de mal aimés.
Créons ensemble un monde meilleur,
Créons ensemble un monde parfait.
L'avenir c'est nous qui le ferons
Plus de racisme, discrimination
Donnons-nous la main, enfants du monde
Tournons ensemble, c'est notre ronde.

Louertani Tedhi. 5° C


On  lisait des poésies 
On lisait des poésies
On a oublié le rôti
Le rôti est tout brûlé
Charbonné
Calciné 
On a mangé un sandwich
Du fromage et des radis
En lisant des poésies

Sekkiou Fouad. 5° C



Tout droit sorti de la prison
Plus d'un camé a succombé
Et plus que deux ont replongé
Alors si tu veux continue…
Continue, mais n'oublie pas
Que tu ne pourras plus
Retourner sur tes pas.
Et une fois que tu seras
Dans cette galère-là
Tu y resteras pour la vie
Et tu ne pourras t'en prendre 
Qu'à toi, 
Toi seul qui as continué.

Dealer de rîmes tel est mon occupation 
Je reçois le billet et je fais suivre le son. 

Serou Norman. 3° C 

	


Nous sommes nés tous sous le soleil de Marseille
Nous sommes nés, dans les quartiers nord de Marseille 
Où il n'y a pas d'rackets et de vols,
Nous sommes des gens bien éduqués
Nous sommes des gens civilisés

Nous voulons tous un monde meilleur
Un monde parfait, un monde qui ne s'entre-tue pas.
Que la paix règne sur le monde !
Que les pauvres deviennent riches
Et les cancres intelligents.

Rodriguez Frédéric




Le monde est plein de voyous tous fous,
Qui créent les ennuis puis qui s'enfuient.
Pourquoi Dieu les a-t'il mis sur terre 
Puisqu'ils n'engendrent que la misère ? 
Sans avoir ni peine et ni regret 
Ils cherchent seulement à tout casser.
Pourquoi font ils tout cela ?
Pour seulement transgresser les lois 
Où  pour montrer qu'ils sont bien là ?
Ils arrachent les sacs des mamies,
Volant même les plus démunis.
Savent-ils qu'ils seront tous punis par la loi
Car elle sert à cela et, même si elle ne les trouve pas,
Le tout puissant s'en chargera,
Alors toi réfléchis à tout cela
Ca vaux mieux pour tous les gens comme toi 
Alors cette affaire s'achève là.

Zbidi Anis.3°D


Le monde de demain nous appartient.
Donnons à ceux qui n'ont rien
Sauvons ceux qui sont abandonnés
Et donnons leur un peu de liberté
Car chaque jour, chaque heure compte
Pour que le monde soit meilleur.

Batha Sabrina. 5° C   



Nous ne somme pas violents naturellement,
Nous le sommes par la faute des grands 
Qui pour passer le temps partent sur d'autres terres
Pour y aller faire de grandes guerres.
Elles nous affectent et nous font peur.
Par la haine et pour le malheur
Et les jeunes imitent leurs aînés
Car il ne veulent pas le vexer.
Voilà la cause de la violence 
Qui se répand un peu partout en France.
Il faut éliminer ce grand fléau
Pour qu'un jour il ne nous fasse pas la peau
Il faut ignorer les différences
Pour proclamer la tolérance.  

Capezzone Thomas. 3° C



Bienvenue au quartier nord
Faut y faire attention.
Car un genre de pression
Augmente la tension.
Je descends des ghettos.
Vraiment un quartier chaud.
Où la violence est à la une…
Problème de lacunes.
Les gars des quartiers nord
Ayant perdus le nord
Se purifient le corps
A l'eau du vieux port
Question de corps à corps.
Je ne me crois pas assez fort.
Je me crois assez fort
Pour mes jeux de mots
Bienvenue au quartier nord.




Détruire, casser telle est sa voie
La fuir, prier telle est ta foi !
Victime de ceux qui n'ont pas de chance,
Victime de leur arrogance.
Ne te laisse pas marcher sur les pieds
Mais défends plutôt tes idées.
Au vol elle s'attache.
Au sang elle est fidèle.
Elle sévit sans relâche
Violence, elle s'appelle

Michel Christophe. 3° C



Pourquoi cette violence ? 
Pourquoi  tant de souffrance?
A qui profite cette malchance?
Il y' en a qui rient souvent 
D'autre qui pleurent tout le temps 
Sur le malheur des autres.
Des coups, des pleurs et la mort surgit 
Voilà où mène la violence
Dans un monde calme, sans bruit.

Moiha Sania. 3° C






La violence ce n'est pas bien,
Ca ne résout pas tous nos problèmes 
Il suffit juste de discuter
Pour arriver à s'arranger.
Quand je vois des gens qui se tabassent 
Ca me donne envie de hurler 
Car la baston c' est pour les voyous
Et la discussion c'est pour nous.

Vous ne devez pas vous fracasser 
Vous ne devez pas vous tabasser 
Vous ne devez pas vous bastonner
Vous devez juste discuter.
Quand il y a quelqu'un  qui veut te frapper 
Toi, tu dois tout faire pour t'esquiver
Et éviter de le bastonner.

Tsismetzis Nicolas. 3° C



Il a voulu travailler, il n'a rien trouvé
Aucun but précis, aucune idée arrêtée.
Il ne veut même pas manger par principe et fierté
Il marche sans but, sans s'arrêter
A se demander où ce soir il va pouvoir coucher 
Soit dans un parc ou dans une cage d'escalier

Patti  Laurent. 4.

        

Il ne faut pas être violent, 
Ne pas répondre à la violence par la violence
Mais si  l'on se fait embêter 
réagir à ce qu'il va arriver
Mais surtout parler avant de frapper
Essayer de calmer la situation,
Avant de tout  foutre en l'air.

Marti Jérémy.  3° C



Chaque jour on est confronté
Aux censures, aux imbécillités
Mais il ne faut pas se laisser faire,
Sans jamais déclarer la guerre

Pendant des années nos ancêtres
Se sont battus pour la liberté.
Aujourd'hui il faut continuer
A exprimer toutes nos pensées

Quelle que soit la couleur de ta peau
Tu as le droit de dire un mot
Qu'importe la religion dont tu es
Tu as le droit de t'exprimer.

Fenech Jessica, Bouzid Leïla. 3°B





Malgré tous les malheurs
Et toutes nos souffrances
Moi, avec de la haine 
Et de la vengeance 
Je t'ai fait de la peine.
Mais grâce à mon père
J'ai compris toutes mes fautes.
Et je m'en excuse
Et grâce à toutes mes fautes réunies
Nous pouvons alors recommencer au début
Et refaire une vraie famille.
Je t'écris tout ça 
Pour te dire que je t'aime.

Francou Anne-Laure. 5° B



Ma mère m'offre son cœur,
Et moi je lui offre mes pleurs.
Mon père m'offre des cadeaux,
Et moi je lui offre des soupirs.
Mes parents m'offrent le bonheur,
Et moi je leur offre mon cœur.
Je tiens les idées de mon père,
Et le bonheur de ma mère,
Et eux tiennent mon coeur
Et les larmes de mes malheurs
Que je leur offre à chaque frayeur

Zouhir Amel. 5°B



L'imaginaire fait le tour de la terre.
Par terre, dans une pomme de terre,
Il y a tous mes jolis rêves.
En mangeant des fèves,
Je vais en voyage avec mes bagages,
Décrochez la lune pour faire un gag
Comme un plus un égale deux 
Moi je vis un jeu.

Lallouche Toufik. 6° G




C'est comme dans un voyage
Si tu emploies le mot sauvage 
C'est que tes yeux sont remplis de nuages
C'est comme dans un rêve
Quand la nuit fait place au soleil
Nul ne peut au réveil
Se chasser du sommeil.
C'est extraordinaire
Quand on rêve d'imaginaire.

Cortes Aurélie. 6° G



On s'est rencontré il y a sept ans
Nous étions unis comme des frères 
Partageant de bons et de mauvais moments
On ne se disputait guère.
Et nous avons grandi ensemble,
Certains sont restés dans leur coin.
D'autres dans une autre école, il me semble
Mais je n'oublierai jamais mes copains.

Chalmandrier Rémy. 6° F



N'insultez pas vos copains de " sale couleur "
Qu'on soit noir, blanc, rouge ou jaune
Qu'importe notre couleur.
Nous serons tous des copains,
Les amis sont très liés dans la vie.
Entendons-nous pour être de bons amis.
Si tu n'as même pas un ami,
Tu vas t'ennuyer tout le temps.
Cherche-toi un copain tu seras heureux.

Mdahoma Asmata. 6° F 




Depuis que je t'ai rencontré                                                    
Tu m'as toujours encouragé.
Ce sentiment de sympathie 
Que ressentent les bons amis.
Notre solide amitié 
Tout à coup s'est brisée :
Tu es parti à Paris 
Depuis ce jour-là, je t'écris.
                                                     
Le plus intime des secrets
Que nous avions partagés
Est soudain parti en fumée 
Comme notre belle amitié 
                                                      
C'était mon ami d'enfance 
Je lui livrais des confidences 
Il a éclairé mon existence 
Car je lui faisais confiance 
                                                       
On dit toujours que c' est pas vrai
Qu'homme et femme s'aiment d'amitié 
Vous avez la preuve aujourd'hui 
Que ces personnes ont menti
                                                         
De nombreux enfants sont solitaires
Orphelins et sans mère
A la recherche d'une famille
Pour qu'enfin leur vie brille

Vivant avec tristesse et peur
Ils ont froid, ils ont faim
Ne connaissent que la douleur
Tous les soirs et matins

Ne prévoyant pas leur destin
Leur vie n'est que mystère
Ne sachant pas qui est leur mère
Ouvrons leur un chemin

Offrons leur un peu plus d'amour 
Un peu plus chaque jour
Pour que leur vie reste humaine
Sauvons-les de la haine                                                      
 
Coppa Erika. 5° E 




Je suis adolescent et j'ai 15 ans.
Depuis que je suis né, on m'apprend le respect.
Mais j'ai remarqué que depuis quelques années
Ce mot n'est plus d'actualité.

Respect, respect, où es-tu passé ?
Respect, respect, montre ton nez !

Dans nos banlieues, on est malheureux
Car l'insécurité règne dans nos cités
Et aboutit à un manque de respect
Qui détruit l'ensemble de nos quartiers.

Baroncini Mathieu.  3° B 




Les  clochards  assis sur le trottoir
Quand il me regardent, tous malheureux
Je remarque une flamme dans leurs yeux.
Cette flamme est un signe d'espoir
Qu'ils porteront toute leur vie en eux.
                                                    
Cette flamme doit grandir
Elle ne doit pas mourir
Il faut la sauvegarder
Il ne faut pas la détruire.
                                                    
Ils sont malheureux,
Ils n'ont rien pour eux
Il n'y a presque plus d'espoir dans leurs yeux.
Aidons les a surmonter ce malheur
A essayer qu'ils n'aient plus jamais peur.
Il faut revoir cette flamme…
Ils ont construit des immeubles pour eux
Maintenant ils peuvent être heureux
Cette flamme je la revois dans leurs yeux
Elle peut brûler de tous ses feux.

Cette flamme a grandi
Elle doit rester en vie
Cette flamme ils l'ont en eux
Et elle les rend heureux.




Un jour, je m'effacerai
De ce monde où l'homme me vit plus en paix.
Un jour , je m'échapperai
de cette terre ridicule 
Qui ignore le respect .

En effet dans cette terre de rêve
Nourrie de haine et de guerre
Le respect commence à se développer
c'est une réalité que l'on doit respecter.

Debonno Emmanuel. 3° B


                                           
Le soir tard il fait très froid,
Tout le monde reste chez soi.
La lune brille dans le ciel
Elle ressemble à une étincelle
Le ciel est très noir
Il ressemble à un miroir
Puis il y a des flocons de neige 
La neige tombe par terre
Les enfants meurent de froid
Et moi je n'accepte pas ça.

Djellouli Nadjet. 6° A



Je t'attends depuis des années 
Je t'attends depuis l'éternité
Depuis que je t'ai vu
Mais c'est la vie; la vie
Mais comment peux-tu fuir ?

Toi qui es si loin
Du  jour à la nuit, je t'attends
D'année en année je t'attendrai
Du soleil au lever de la lune 
J'espère que tu penses à moi

Toi qui es si loin 
pourquoi me dis-tu rien ?
Alors que je t'attends 
Pourquoi ne dis-tu pas que tu m'attends
C'est toi ma Terre. 



On les aiment tendrement
Même s'ils nous grondent
Même s'ils nous font " honte "
On pourrait compter sur eux
On serait les plus heureux

Nous somme peut-être rêveurs
Mais au fond de nos cœurs
Il suffit d'y croire
Et le monde se coiffera de couleur
Il deviendra meilleur.


Kharroubi Imane et Iklef Kaïna 


Dans la solitude de la nuit 
Je me sens tout étourdi.
Aucun bruit, aucune lueur	
Personne pour m'aider à avoir moins peur.
Un désespoir profond me prend et me donne des frissons
Je me sens retiré et isolé du monde 
Plus rien ne peut m'affecter autant que ce chagrin profond 
Qui me décourage totalement.
Cette détresse me surprend et m'afflige complètement.

Châtelet Christian. 5° D



Tous les animaux du monde entier
En passant du tigre aux crustacés,    
Nous devons tous les protéger
Pour qu'ils ne disparaissent jamais.

Nous ne devons pas les massacrer ni les tuer
Nous devons les aimer et les respecter.
En passant du léopard à l'araignée
Nous devons tous les sauver.

Nous ne devons surtout pas les délaisser
Encore moins les abandonner.
Du lémurien au lion,
Nous sommes tous responsable de leur disparition.

Ne les oubliez jamais,
Ne les mettez pas de côté.
Nous devons les surveiller
Pour qu'on ne les tue plus jamais.

En passant de l'ours au guêpier
Du vautour au criquet
Et de l'hippopotame au brochet
Il faut les adorer

Potencier Éléonore. 5°
 


Le roi soleil est le plus beau
Il nous réveille de bon matin.
Les paysans ouvrent les volets
Et aperçoivent le beau soleil.
Il leur demande : " comment ça va ? "
Ils leur répondent : " ça va très bien ! "
-Et votre amie demandent-ils ?
-Ca va très bien pour le moment
Je dormirais à huit heures dix
Mon amie la lune se réveille
Je lui dirai : " comment ça va ? "
Et ça sera toujours comme ça !

Nali Tarik. 6° B



Une année s'est écoulée à jamais
Un beau jour tu nous as quittés.
Si aujourd'hui tu n'es plus là
Ne t'en fais pas je pense à toi.
Comme je t'aime tu resteras,
Une grand-mère ça ne s'oublie pas.
Et sur cette route où l'on t'a pris,
Je me demande pourquoi ceci.
Depuis tant d'années
Tu as fermé les volets 
De ce mystérieux secret
Et quand je disparaîtrai
Ce mystérieux coffret s'ouvrira
Ce que tu as toujours voulu caché 
La vie à nouveau le dévoilera.

Ounnous Naïté. 5° D



Il a à peine 6 ans 
Et il part à la guerre
Il fait des milliers de prières
Pour revoir son frère.

A son âge le laisser faire ça
C'est un crime pour l'état
Il doit tué, il doit souffrir
Mourir serait moins pire.

Pourquoi tous ces massacres ?
Pourquoi tous ces désastres ?
Comment peut-on encore régner sur un pays
Quand il a fallu tuer pour gouverner ?

Noguera Sophie. 5° E



Dans la vie y a des soucis
Mais il faut les oublier
Car le temps passe très vite
Il faut donc en profiter.
Notre cœur est rempli de bonheur
La vie est en couleur
Faut aimer le monde et sa valeur
Et rester amis toute la vie

Douce Emilie. 5° D




Je n'avais jamais vu un garçon pleurer
Mais quand j'ai vu une larme couler,
J'ai su qu'un garçon pouvait vraiment aimer.
Entre deux cours, je t'aperçois,
Dans une classe, je t'imagine
Et dans mon cœur je t'entrevois

Toi, pourquoi tu ne me vois pas ?
Pourtant je reste là, 
Vraiment tout près de toi.

Alors que j'étais triste et désespérée
Nos regards se sont croisés.
J'ai repris goût à la vie,
Grâce à toi comme par magie…
Tu es venu me parler 
Et m'inviter à danser.

xxxxxxxx


Tu veux pouvoir t'exprimer sans vulgarité.
Car, quand tu parles, personne ne veut t'écouter.
Tu commences à t'énerver et à pleurer.
Mais tu te souviens qu'il ne faut pas s'emporter.

Alors toute tes idées se sont embrouillées.
Et tu ne sais pas comment t'en débarrasser.
Tu aimerais bien que quelqu'un veuille t'écouter
Mais tu sais que l'expression n'est plus respectée. 
  
Fouilloux  Laurent




Tu entends encore le son de sa voix
Même si elle n'est plus avec toi.
Depuis cette terrible séparation
Tu répondais toujours avec passion,
Aux doux mots que tu lui disais,
Au moment où tu l'as aimée.
Ton esprit s'évade  pour la rejoindre
Toucher  son corps que tu voudrais craindre.
De ses baisers tant enflammés.
Tu voudrais être à ses cotés.
Tu es tellement  désespéré.
Depuis qu'elle s'en est allée.
Tu es sur l'île de la tristesse,
Ne peuvent te sauver que ses caresses.
Cet amour que tu portes pour elle.
Cet amour a été ton choix.
Maintenant tu es désespéré.

Hechaichi Sabrina 5° D




Finies les grasses matinées,
Finies les grandes balades,
Finies les bonnes baignades,
Et les longues journées.

Comme si tout s'effondrait,
Comme si tout partait,
Comme si  on s'en allait,
Les vacances sont terminées.


Finis les films du soir,
Fini le manque de devoir,
Ainsi, l'école recommence,
C'est la fin des vacances.

Petit enfant abandonné,
Tu as besoin de quelqu'un,
Pour te réconforter,
Ou bien pour t'aimer.

Petit enfant abandonné,
Tu as besoin d'amis
Besoin de beaucoup d'affection
Besoin d'être aimé.

Roux Sancie 5° E




Respecte-toi, respecte les gens,
Respecte la vie et ne sois pas violent,
Construit ton avenir en respectant,
Si tu ne veux pas que ta vie soit un néant.

Roidot Sylvie. 3° B


Je vis à Marseille et je n'ai pas d'oseille.
Je n'ai pas un sous dans ma poche gauche
Quand à la droite, j'ai juste assez 
Pour m'acheter une boîte de conserve !
Oh ! ça se conserve !
Et le lendemain tu manges ce qui reste.
Je vis dans la misère et je galère pour me faire du fric. 
J'évite "les flics"
Beaucoup de personnes disent que l'argent ne fait pas le bonheur 
Mais il en faut quand même pour égayer le cœur.



Moi, ma banlieue, 
C'est le 14ème 
Et je l'aime. 
L'épicier du quartier, 
Son huile est périmée. 
Normal, 
Il se fait livrer par ED.

Casanova Virginie. 4° D



Ces temps-ci ce n'est pas le bonheur
Ce serait plutôt le malheur .
Dans les banlieues, c' est la galère.
Dans les grandes villes, c'est la misère.
Il faut vous réveiller un peu  
Ne pas rester endormi     
On doit se révolter un peu						
Ne plus rester appauvri.

Il faut combattre la galère
Il faut combattre la misère
Il faut combattre tout ça
Il faut se révolter pour ça.
 
Quand on voit tout ce chômage,
Quand on voit tous ces SDF,
Ça fait pitié de voir tout ça.
Quand on se gave dans notre dos,
Quand on entend la politique,
C'est  rempli de mensonges.
Quand tout est pollué,
Tout va pour le pire.

Il faut combattre la galère 
Il faut combattre la misère
Il faut  combattre tout ça
Il faut se révolter pour ça…

Yaokousso Msa.




La liberté d'expression est un droit comme un autre
Le respect en est un aussi
Tout le monde n'a pas ces droits là, comme nous.
Heureux, nous sommes aussi.

Chante ta liberté, toi, mon pays
Bats-toi, pour ton respect.
Chante ta liberté, toi, mon pays 
Bats-toi, pour ton respect.

Pour ta liberté, toi mon pays 
Jeune, tu ne peux  imaginer
Liberté chérie, mère de notre patrie
Toi , jeune, as-tu compris?

Chante ta liberté, toi, mon pays
Bats-toi, pour ton respect.
Chante ta liberté, toi, mon pays 
Bats-toi, pour ton respect.

Coutable Elodie. 3° B



Tu n'avais que 17 ans, 
Ce n'était pas le moment d'avoir un enfant.
L'homme passait avant l'innocent
La prostitution était un bon exemple pour toi.
Ta mère se faisait du mauvais sang.
Elle a eu la charge du bébé 
Pendant que tu te prostituais
Ton amour t'a quitté,
Il ne pouvait plus te supporter 
Et tu continuais…
Il y en a d'autres, 
Mais on a continué à t'enfoncer

Il est là, en toi, 
Il ne te lâchera pas
Arrêter ou continuer 
Il sera toujours tout près.
Il fallait y penser et bien réfléchir,
Il conditionne maintenant de ton avenir.

Ton tatouage est gravé et tu as la rage 
La séropositivité t'a condamnée.
Tu as essayé de t'arrêter
Tu n'as pas réussi.
Après être partie,
Tu reviens un an plus tard pour voir ta fille. 
Cette fois ci c'est fini
Grâce à l'homme de ta vie.
Tu devrais le remercier 
C'est lui qui t'a aidé.
Maintenant tu es mariée 
Et tu as deux enfants. 
Sans oublier ta fille de 9 ans 
Qui vit toujours chez ta mère.
Mais tu as toujours ce virus qui circule dans tes veines .




C'est la fête à la maison
Les amis ,la famille, on est tous réuni.
Nous aimons chanter et nous amuser
Nous aimons rigoler et danser.

C'est la fête  à la maison
Les amis, la famille, on est tous réuni.
Nous nous amusons comme des fous 
Et  puis on est tous content.

C'est la fête à la maison
Les amis, la famille, on est tous réuni.
Tout le monde aime se maquiller
Ou alors pouvoir se déguiser.

C'est la fête à la maison
Les amis ,la famille, on est tous réuni.
Moi la seule chose que j'aime 
C'est de pouvoir faire la fête.

Farina Stéphanie. 6°A



Le monde aimerait de jour en jour
Te reconnaître de plus en plus
Te resserrer entre ses bras
Te redire qu'il t'aime.
Aujourd'hui tu es parti,
Sans toi le monde changera
Reviens-nous vite pour nous revoir
Tu nous manques de plus en plus.

Je pense toujours à toi
Je t'aimerais toujours 
J'aurais aimé te le redire
Te resserrer très fort
Te revoir près de moi

Notre amour pour toi est parti
On ne te reconnaîtra plus
On ne t'aimera plus jamais
On ne croira plus à l'amour
Dieu est là pour nous comprendre
                                 
Ait Nadia. 5° C



Imagination 
Scions du bois 

Boîtes à rythmes
Rythmes de la nuit

Nuit de mes rêves
Rêves de voyages

Voyage au Maroc
Rock and roll

Rôle de Franck
Franck Einstein

Einstein le grand
Grand humour

Humour de chien
Chien et chat

Chat de gouttière
Gouttière en fer

Fer de cheval
Cheval fantôme

Lallouche Toufik. 6°G



Si le monde était meilleur
Ah ! quelle joie immense !
Sans peur sans violence.

Si le monde était meilleur
Plus de guerre féroce
Horrible et atroce.

Louertani Teddy. 5° C




Tu n 'as pas la même couleur
Pour certains regards tu es différent,
Pourtant tu as un cœur comme les autres
C'est peut-être les autres, les différents ?

Arnoux Lugdivine. 4° D




Beaucoup d'enfants  sont maltraités
Sauvons-les, aidons-les.
Battus par leurs pères et leurs mères
Sortons-les de l'enfer
Les blessures pas apparentes
Se sentent à l'intérieur.
Mais ils sont terrifiés et ils mentent
Dans leur cœur ils ont très peur.

Pi Virginie. 5°




Nos âmes ont leurs secrets, 
Nos vies ont leurs mystères.
Le mal est sans espoir, 
Aussi il faut le faire taire.
N'enfermez pas nos cœurs tendres
Qui haïssent le néant vaste et noir.

Laissez-nous nous exprimer,
Laissez-nous nous libérer.
Nous avons le droit de parler
Essayez de nous comprendre !

Dans la plaine est né un bruit 
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige
Votre cœur est affligé par vos paroles,
Nous n'avons toujours pas le droit de parler.

Laissez-nous nous exprimer,
Laissez-nous nous libérer.
Nous avons le droit de parler 
Essayez de nous comprendre !

Grima Ingrid. 3° B




Comme si je venais de rêver !
Le jour se lève et c'est l'été.
Ce parfum qui émanait de ces roses
Eveillait en moi un tas de choses.
Pourtant hier, c'était l'hiver
Le froid régnait dans la chaumière.
Et puis le jour où je t'ai vu
Le gel  dans mon cœur a fondu
L'amour  que tu m'as apporté 
Jamais je ne l'oublierai
Avec toi j'ai tellement appris
Qu'un  mari c'est si beau dans la vie.
Présent jusqu'à la fin du monde, 
J'apprécierai chaque seconde,
Car maintenant et pour toujours 
Nous serons ensemble chaque jour.

Guintini Christelle. 3°A



Ils vivent une histoire
Qu'aucun enfant n'a jamais vécu jusqu'ici   
Aujourd'hui j'en suis certaine.
Les tourments de la haine 
Ont envahi toutes leurs peines 
Les chagrins, les malheurs.
    
J'imagine leur humeur
Sur une barque sans moteur
Qui pour avancer
aurai besoin d'amitié
Et non de haines, de rage ou de carnages
Que de l'amour et de l'amitié

Ils croyaient qu'un jour la paix
Régnerait sur leur territoire.
Attendez un peu mes enfants, 
Patientez, un jour le monde entier saura 
Vous prendre dans le creux de ses bras.

Aidez tous ces malheureux  
Ne les laissez pas tomber
Ils ont besoin d'un peu d'amour
pour être heureux.

Vous verrez qu'un jour la terre
Vous  récompensera
Vous verrez que les flammes de l'enfer
S'éteindront à jamais

Kharroubi Imane. 5° E



L'école c'est le bonheur pour bien travailler.
Les amis sont sympas avec nous.
Les camarades du collège sont gentils.
Les professeurs le sont aussi avec nous.
On partira quand il fera beau toute la journée.
Le solfège ça sert à apprendre les notes de musique.
La pêche c'est le plaisir de pécher des poissons.
Le bonheur c'est le soleil, la mer, travailler.
La voiture c'est fait pour se promener à la campagne.
Le bonheur c'est d'avoir plein de cadeaux.
Tout le monde aimerait être riche.
Le bonheur c'est ce qu'il y a de plus beau.
Les gens travaillent mieux avec des métiers.

Tocquet Christian. 6° 



Par une belle nuit blanche et étoilée,
Je contemple, allongée, le ciel éclairé
Elle est là qui me sourit, sous ses traits engourdis.
Et qui semble me dire d'en haut : " bonne nuit ".
Elle paraît si proche de la terre animée,
Que j'ai tendu les bras pour l'enlacer.
Et je ne peux m'empêcher de saluer
Notre Terre bleue et notre belle lune dorée.

Bouzid  leila. 6.D




Dans mon armoire, il y a trois culottes et deux pyjamas
Dans mon bureau, il y a mes cahiers et tout mon barda
Dans mon appartement, il y a mon frère, ma soeur et puis moi 
Dans mon cœur, il y a de tous ceux que j'aime et beaucoup de joie. 
Faire la fête et la bamboula
Je crois bien que c'est mon truc à moi 
Quand je serai grand croyez-moi
Là où il y aura de la joie, je serai là.

Augier Mickael. 6°A




Regardez un peu 
Cette fabuleuse terre bleue 
Comportant les continents et les océans 
Je suis sur cette terre 
Et j'ai le droit de rêver 
Que je voyage en montgolfière.
Pour faire le tour des deux hémisphères
Je tourne en rond 
Sur cette terre ronde 
Sans me rendre compte 
Qu'une lumière m'éclaire.
C'est notre satellite,
Elle s'appelle la lune 
Elle est entourée d'étoiles 
Qui brillent de toutes couleurs !

Ali Koulouthoumi. 6.D  



Moi j'aime beaucoup mes parents.
Ils m'aiment autant que je les aime 
C'est eux qui nous ont mis au monde 
Mais cela ne nous empêchera pas 
De partir, pour vivre notre vie.

Les parents nous donnent des conseils 
Qui pour l'instant ne nous intéressent pas, 
Mais quand on sera des adultes 
Ils nous serviront énormément.

Les parents nous disent de bien travailler
Parce qu'on devra partir un jour,
Prendre des décision importantes,
Prendre, seul, notre vie en charge.

Mais, quand on leur dit qu'on va partir 
Ils ne sont pas du tout d'accord.
Ils nous disent d'attendre encore un peu 
De ne pas nous précipiter
Car cela ne servirait à rien.

M' Changama Riama  5° B
										

Nous sommes des copains,
Nous sommes des comoriens, 
Nous ne sommes pas racistes 
Car nous sommes de la Viste. 

Certains sont de la Méditerranée 
Les autres des Rosiers,
Nous sommes des copains 
Pas des moins que rien, 
Tous très malins.

Saidou  Djaffar. 6° F 



Toi, tu m'as porté pendant neuf mois  
Toi, tu as souffert à ma naissance
Toi, tu as supporté mes cris de minuit
Toi, tu me regarde grandir,
En me donnant tout ton amour.
Maman, je suis une jeune fille
Et tu me considères comme un bébé
Tu me répètes sans arrêt,
De faire très attention à moi
J'aimerais tant te montrer un jour,
Que je peux me débrouiller toute seule
Tout ce que tu fais pour moi,
Je voudrais pouvoir te le rendre
Toi qui me donnes tant de conseils,
Quand j'en ai vraiment besoin. 
Si tu savais à quel point je t'aime,
Ma chère petite maman.

 Mohamed Raihata. 5° B




Toute ma vie 
Je me souviendrai de toi.
Ami d'un jour, ami de toujours
Qui m'a aimé, qui m'a aidé
Dans les pires difficultés.
Et pour te remercier 
Ton prénom restera gravé 
Pour l'éternité dans ma pensé
Là où personne ne pourra l'effacer

Magalie



Je suis venu au monde grâce à toi.
Tu as passé des nuits blanches à cause de moi.
Tu m'a élevée et tu as supporté
Les cris que je poussais et qui te réveillaient.

Tu m'as aimé et tu m'as donné
L'affection qu'apporte une mère à son enfant.
Et quand tu me berçais dans tes bras tendrement
Je ressentais l'amour que tu m'apportais.

Ta force et ta colère qui m'ont protégée
M'ont aidé à survivre et à lutter
Contre les problèmes qui m'ennuyaient
Alors j'ai pris courage et j'ai prié.

Rien que des paroles pour changer tout ça
Une petite flamme pour brûler cela
Mais malheureusement cela ne se peut pas
Alors je me suis rappelé de bons souvenirs
Que je garde dans maa mémoire.

Souag Sabrina. 5° B




L'amour, les rêves, on fait toujours un rêve d'amour.
Mais quand je rêve, j'ai l'impression d'aimer la peur.
L'amour, les rêves, la peur…
J'ai l'impression d'aimer la peur.
L'amour, les rêves, la peur…
J'ai l'impression, d'aimer le rêve et l'amour
L'amour les rêves la peur…

Aouri Donia. 6°G




Dis-toi bien,
Quand tu ressens le besoin
De parler et de te confier à quelqu'un,
Que les copains ne sont jamais loin.

Et ils te tendront la main
Ensemble vous riez bien
L'amitié qu'ils te donnent
En traversant le Rhône
Elle est là elle est vraie
N'oublie pas s'il te plaît !

C'est un hymne à la paix,
Des copains dans la vie.
Bonbons et sucreries,
Bonheur partagé et cœur,
Vivons dans un monde en " cœur ".

Aumelas Vivien. 6°



Les parents, c'est très collant,
Ça nous punit tout le temps.
Les parents, c'est très collant,
Ça nous punit tout le temps.

Les parents, c'est énervant,
Ça s'occupe trop de nous
Comme des bébés de trois ans
C' est le devoir des parents.

Quand je vais acheter des bonbons 
Ils me disent tous le temps
N'en achète pas beaucoup
Ce n'est pas bon pour tes dents.

C'est le devoir des parents, 
C'est franchement énervant.

S'ils font cela, c'est pour bien nous élever 
Ils passent leurs journées 
A toujours tout nous répéter. 
C'est devoir des parents,
Mais c'est drôlement énervant !

Quand ils regardent la télé
Il ne faut pas les déranger
Sinon fais attention, 
A la grosse punition !
C'est l'habitude des parents,
C'est drôlement embêtant.

Mais les parents sont gentils 
Malgré leurs mauvaises manies
Tant que la terre tournera
Je ne m'arrêterai pas
De les aimer très fort
Tant pis pour les punition !

Benabdallah Kader. 5° B



Sorti tout droit de son travail 
Tôt le matin, il m'emmène à l'école 
Et il viendra me chercher à quatre heures et demie 
Rassure-toi, papa, 
Un jour, je sortirai d'ici 
De cet endroit maudit. 

Fatigué de ses journées agitées 
Passées à travailler…
Il me donne de bons conseils 
Il n'y en a pas de pareil.
Pour moi, papa est le meilleur des pères. 
Ce n'est pas la peine de le voir avec un revolver.
Souvent il me rabâche: 
" Tu sais, la vie c'est pas un film,
Qu'ensuite tu rembobines… 
Choisis le droit chemin 
Pour ne point avoir de pépins ".
Mais je sais bien 
Que la vie est un mauvais film sans fin 




A comme amitié sincère
M comme deux moitiés égales
I comme  invitation surprise 
E comme école publique 
S comme solidarité 



Tous les enfants du monde entier,
N'ont pas toujours de quoi manger.
Il faut alors bien travailler 
Pour réussir dans un métier.
Tous les jours des milliers d'enfants
Meurent de déshydratation.

Les jours passent et les années aussi,
Pourtant le problème n'est pas fini.
Bien que des gens essaient d'aider, 
Il y aura toujours des affamés.
Alors ensemble, faisons un geste,  
Pour que la faim un jour s'arrête !


Lautredou David. 4° D


                                                                       

La plupart des enfants sur Terre 
Sont innocents. 
Même s'ils dorment par terre  
Je les plains pour longtemps. 

Ne les laissez pas malheureux 
Arrangez-leur la vie 
Pour qu'ils puissent devenir heureux, 
Devenez leurs amis.

Kharroubi Sara. 5° E


Tout le monde a le droit d'aimer
Et tout le monde peut choisir ce qu'il désire.
Il n'y a pas de privilégiés, 
Quand on parle d'aimer, c'est pas pour rire. 
Une fois qu'on a aimé, et que c'est fini 
On a appris quelque chose qui nous sert à vivre. 
C'est bien d'aimer dans la vie.
Ceux qui n'aimeront jamais 
Et ceux qui ne pensent qu'à eux 
Ils ne seront jamais aimés
Et cela sera à cause d'eux.

Picus Laurent. 4° A



Mon nom est Prince
Et je suis Funkie.
Mon nom est Prince
Le seul et l'unique.
Je suis trop beau
Dans mon château.
Je suis le plus fort
Et le plus féroce. 
Mon nom est Prince
Et je suis Funkie.
Mon nom est prince
Le seul et l'unique.
 
Saïghi Nadir.  6° C




J'ai vu un accordéon
Qui ressemblait à un mouton.
J'ai vu un violon
Qui  ressemblait à un cochon.
J'ai vu une guitare
Qui  ressemblait  à  un  canard.  
J'ai vu une clarinette
Qui  ressemblait à une chouette.
J'ai vu une trompette
Qui ressemblait à  une  chevrette.

Berroubache Estelle. 6° 




Dans mes beaux  rêves d'enfance
Je voyais la lune qui brillait
Et les étoiles qui scintillaient
La mer qui se balançait
Quelques vagues qui se levaient
La  terre et la lune s'attendaient
La lune et la terre s'adoraient
Les champs des éclairs les faisaient trembler
Les bruits du tonnerre les faisaient pleurer
Mais  les  faisceaux du soleil les rassuraient

Msa Nafissa. 6°




La nuit tombe, le froid arrive,
C'est dur pour ceux qui se privent.
Un bol de soupe, une couverture,
Sont mieux qu'un palace
Et qu'une vie entre quatre murs.
Et  puis  la  chaleur  d'un  sourire
Pour ceux qui n'ont eu que le pire
C'est  l'espoir d'un jour bien meilleur
L'aide, c'est  l'amour qui sort du cœur.

Zaccaro Priscilla. 4° B



Fais un geste pour les pauvres,
Un geste qui vient du cœur.
Tu as plus de chance qu'eux
Alors il faut les aider.
Si tu le voulais, 
Tu pourrais leur offrir beaucoup de bonheur
En donnant un peu au restos du cœur
Avec énormément de chaleur
Et beaucoup de compréhension
Tu pourrais bien les aider.

Di Grezia Audrey. 4° B




Toi qui cherches un ami
Ne vas pas plus loin, c'est ici
Ne crois pas que c'est le paradis
Mais moi j'appelle cela un abri.

Même si tu n'as jamais rien appris
Même si tu n'as pas de beaux habits
Ne t'inquiète pas, 
Ici tu ne mourras
Ni de faim, ni de froid

Car une couverture et un morceau de pain
C'est toujours mieux que rien.

Nicoud Laurent. 4° B





Il n'y a plus de place dans notre cœur pour les rêves
Et il n'y a que de l'amour dans la réalité.
Viens danser
Sous nos rêves effacés
Illuminé par les lumières des projecteurs
I love…

My love come to me, my love
I love you… is it why you love me ?
l love and i dream forever of you
Oh, oh, oh...!

Viens danser, viens danser,
Dans le club des ados.
Sur cette piste tout le monde s'éclate
Tout le monde rêve d'un amour secret
Mais l'amour est plein de surprise 
On ne sait plus ce qu'on veut
Du " rap " à la " dance " et à l'amour

Mais les ados n'ont que ces mots a la bouche…
I love you
Come one and dance baby !

Bouhaouche Myriam. 4° B




République ou royauté,
C'est même société.
Égalité devant l'argent,
Est-ce que c'est vraiment maintenant ?
Avancerons-nous en payant ?
C'est ce qu'on dit depuis longtemps…

Que je m'appelle Mouloud ou François,
Trouverai-je un emploi ?
Ou me faudra-t-il tendre la main
Pour manger un bout de pain ?

Cabanes Grégory. 4° B




Si tout le monde était uni,
On se croirait au paradis.
Mais avec toutes ses guerres,
Vivre ici c'est l'enfer. 
Il faut un avenir meilleur 
Pour toutes ces personnes qui meurent 
Mais faisons taire les canons 
Tuer n'est pas la solution.

 Ramiakajato Nirina. 4° B




Tu crois que la terre est un monde parfait,
Qu'il est rempli de liberté,
Chargé par la fraternité,
Et tu ne trouves que des inégalités…

Il faut pourtant le voir pour y croire.
Toi qui pourtant pries tous les soirs
Pour que le monde soit meilleur
Et tu n'y vois que de la peur.

C'est un monde imparfait
Et pourtant on t'a tant répété que
" Notre terre est un monde parfait,
Remplis d'amour et d'amitié "
Et tu trouves que de la méchanceté.

Notre terre n'est pas un monde parfait
Il est rempli de dureté,
Chargé par la perversité…
Et toi tu voulais y trouver la bonté !
                                                   
Guastalli Marion. 4° B




Un jour on partira 
Dans les îles, c'est certain
Ne pleurez pas,
N'oubliez pas,
Peut-être, on ne reviendra pas !
La  Jamaïque, 
C'est magique
Le soleil magnifique.

L'été prochain, on ira
Voir le soleil en Alaska.
Ne me dites pas,
que je ne pourrais pas !
je ne vous croirai pas.
Et on repart en bateau
Pour aller vers Chicago
c'est super,
Sur cette mer,
Je n'aurais rien à faire.

Bonetto Vanessa. 6° E



Je partirai en bateau
Quand il fera beau .
Quand il y aura des éclairs
Ou bien alors du tonnerre.

Je changerai de destination,
J'irai sur l'île de la réunion.
J'attacherai mon beau bateau
A un poteau de bois.
Et je jouerai du hautbois.

Na , na , na , na , na , na , na .
La , la , la , la , la , la , la , la .
Na , na , na , na , na , na , na .
La , la , la , la , la , la , la , la .

Louati Linda. 6° D





Nous rêvons toujours que sur la terre,
Depuis le Moyen-âge et celui de la pierre,
Il n'y a point de sorcières pour faire
Ce qu'on a tant rêvé, 
Comme un voyage insensé.
Eh bien, il s'est réalisé en ce siècle.
Eh oui, ce siècle que l'on va bientôt quitter.
Où il s'est passé tant de choses oubliées.
Comme les voyages vers cette belle lune !
Qu'ont fait des hommes en évitant les dunes !
Nos dunes, qui sont comme des obstacles à franchir
Mais que nous éviterons facilement.
Ce nouveau siècle qui reste à découvrir
Nous tend ses petits bras de trois ans.

Sforzini Guillaume. 6° D




Un monde sans avenir.
Où il règne la peur et la violence !
Ne pourra jamais être un monde meilleur.

Violence et peur, toujours dans nos cœurs.
Un monde tombé dans le désespoir.
Deux mots essentiels.
L'amour et la gloire.

Franciosi Charlène. 4°B 




Les gens démunis qui ont froid la nuit,
Ils font la manche même le dimanche
Pour avoir un peu à manger.
Leur vie est très difficile, 
Ils n'ont plus de domicile,
Il faut les aider à se loger,
Leur permettre de se travailler,
Pour les rendre plus heureux et joyeux,
Qu'il aient la joie de fonder une famille 
Et qu'ils aident à leur tour les S.D.F.

Ranchin Julien. 4° B


Je ne veux plus perdre de temps à ne rien faire chez moi. 
Je voudrais savoir ce que c'est que la gaieté.
Je voudrais savoir ce que fait un enfant lorsqu'il est heureux.
Pour lui c'est tout naturel de s'amuser.

Je veux m'éclater en riant 
Trouver le bonheur avec des amis
Je voudrais avoir une vie heureuse.
Tout sera génial en s'amusant !
  
Manrique Audrey. 4° B




Quand il fait froid sur le trottoir,
Quand tu es seul  et qu'il fait noir,
Un seul regard et un geste
Et toi tu fais le reste.
 
Ce n'est rien qu'une promesse d'espoir 
Mais il fera plus chaud ce soir, 
Ma maison est grande ouverte
Pour toi un repas et un lit 
Un bon feu de bois qui rougit
Et ce soir c'est le paradis
    
Sabadel Amélie. 4° B



Si un jour j'étais riche, 
Plus de filet au fish !
Mais je m'en contre fiche
Je ne serai jamais riche…

Martinez Sébastien. 4° B




A quoi ça nous sert de tuer ?
Même si vous mourez de faim, 
Le malheur va aller toucher,
Ceux qui n'ont jamais rien fait.

Et nous nous posons la question
Tuer, est-ce la solution ?
Il faut vivre dans un monde meilleur
Où la paix règne et non le malheur 
Et ou le mot " aimer " est celui du bonheur                          
 
Franciosi Charlène. 4°B 




La sirène se mit à chanter,
Le bateau naviguait sur l'eau.
J'étais fière de partir en croisière.
Le tour du monde en bateau, c'est si beau !

J'était ravie et éblouie.
La vie en bateau c'est rigolo.
Sur le pont nous chantons des chansons.
L'océan est passionnant,
Et le commandant épatant.

Bonino Céline. 6° E




Si tu ne leur donnes plus rien.
C'est que t'es un peu radin.
Ton chien, il bouffe à sa faim.
Donne-leur au moins un bout de pain !

Cabanes Grégory. 4° B




La gaieté c'est la vie
Sans elle, tout serait noir et serais vide, 
Avec elle, les malheurs ne sont pas rien
Mais un peu moins…
Quand on est gai, qu'on est heureux,
La vie est belle et amusante. 
La gaitée c'est d'aimer
Et le tout c'est d'être aimé.

Di Grezia Audrey. 4° B




Depuis petite, j'habite à Marseille.
Mes amis maintenant ne pensent qu'à l'oseille.
Avoir un objectif dans la vie, c'est emmerdant,
Mais il faut le comprendre avant d'être délinquant.

Le Business c'est le Business 
Faut savoir le maîtriser
Avant qu'il te stresse et devienne ta maîtresse
Te donne des leçons pour qu'à la fin,
Tu finisses en prison.

	Ahamada Sara. Ali Oumikalatoume. 4° C 




La nuit tombe, seule la lune brille. 
Toutes les citrouilles me donnent la trouille.
Tous les enfants, tous vêtus de noir,                           
Sonnent aux portes de tous les voisins,
Et les voisins leur donnent des bonbons.
 
De grandes oreilles toutes poilues.
De grandes dents toutes crochues.
De grands chapeaux tous pointues.
Se baladent dans toutes les rues.

Si les voisins ne veulent pas.
Nous donner de petits bonbons.
Nous leur ferons des farces,
Des farces très amusantes.
Qui les feront tous mourir de peur.

Hallowe'en  la fête des enfants.
Les petits diables sortent des tombeaux.
Les sorcières s'envolent en balais.
Le jour se lève les enfants s'endorment.

Xxxxxxxxxx




Aidez les pauvres malheureux,
Ils n'ont pas de quoi se nourrir.
Aidez-les à survivre à leur faim.
Donnez-leur de la nourriture ou des sous,
Ne les traitez pas de pauvres clochards,
Mettez-vous donc à leur place,
Vous voyez que ce n'est pas le bonheur,
Alors, s'il vous plaît, aidez-les !

Mdahoma Karima. 4° A



Un jour, je verrai la terre
Avec les yeux d'enfants qui me sont chers
L'avenir meilleur que j'espérais.

Un monde mauvais, pourquoi, pourquoi ?
L'amour est ce qu'il y a de plus beau au monde.
La misère ne l'est pas.
Peut-être en jour, il n'y en aura plus ?

Raynal Linda. 4° B



Avec  l'hiver  qui  arrive, les médias parlent plus des sans domiciles fixes. Ils doivent rester dehors, avec le froid de plus en plus rigoureux. Les gens restent assez indifférents à tout cela mais certains donnent  de leur temps pour aider ces pauvre gens. Les restos du cœur, par exemple, qui n'attendent pas l'hiver pour les aider. La croix rouge, médecin sans frontière, le secours catholique sont des associations qui s'occupent beaucoup des déshérités. 
Si tout le monde voulait aider et soutenir ces pauvres gens ; Je pense qu'il y aurait beaucoup moins de misère dans la société d'aujourd'hui.               

Battesti Christophe. 4° B




Si  tu as besoin de quoi que ce soit 
Tu pourras  toujours compter sur moi.
Même quand l'hiver viendra 
Je ne te laisserai pas dans le froid.
Tu pourras venir frapper chez  moi 
Les bras ouverts, on t'accueillera.
On sera pour toi, une seconde famille
Chez moi, tu retrouveras le sourire
Même si parfois ta vie est morose,
Nous sommes là pour te la rendre rose.


Martinez Sébasrien. 4° B




Quand le soleil brille dans nos yeux,
Et que, dans le ciel bleu, les oiseaux chantent,
Les vieilles sortent  de chez eux…

Ranchin julien. 4° B
 



J'imagine une vie belle 
Faite que de décibels 
Moi, fou de musique 
Je ne m 'éclate que sur des rythmiques. 
La vie, je la vis comme elle vient
Jamais elle ne me prévient
Mais ce dont je rêve le plus
C'est de l'été indien…

Toujours aller de l'avant,
Ne plus tourner la tête maintenant. 
Moi, fou de musique, 
Je vis la vie sans classique. 
Mais laissez-moi rêver 
Même si ça vous déplaît !

Phuc Kevin. 4° C





Si  tout le monde se tenait la main, 
On pourrait mieux penser à demain. 
L'avenir deviendrait meilleur,
Surtout on arrêterait le malheur.
Plus de souffrance
D'intolérance 
Rien que de l'espoir, de l'espérance.
Ensemble nous vaincrons l'impossible
Ensemble soyons indestructibles.

Meyer Angélique. 4° C




Ils font  la manche même le dimanche,
les  jours de pluie, c'est pas fini.
Quand t'en vois un, que tu le branches
Il tend la main donc, tu te penches.

Clodo, c'est vulgaire comme surnom
Clodo, ça fait pas rire tout le monde
Clodo, ils vivent sous un pont
Clodo, ils aimeraient qu'on leur réponde.





Dans l'avenir du monde,
Le chômage n'existera plus.
Toute personne aura un métier,
L'avenir sera un paradis.

Nous pourrons marcher dans la rue,
Sans avoir peur de rien.
On aura l'esprit tranquille,
L'avenir sera meilleur.

Pourquoi penser au passé ?
Lorsque les gens s'entre-tuaient
Je voudrais, pour rien au monde,
Revivre ce cauchemar.

Nous pourrons marcher dans la rue,
Sans avoir peur de rien.
On aura l'esprit tranquille,
L'avenir sera meilleur.

Duhamel Magalie. 4° C





Ne pleure plus, nous sommes là,
Les jours heureux reviendront.
Tu meurs de faim, les jours obscurs sont finis 
Tu as perdu des amis chers.
Tu as de nouveaux amis
Qui t'aideront à reprendre goût à la vie.

Centaro Hélène. 4° B




Je ne peux pas comprendre 
Pourquoi dans notre monde,
Des gens meurent de faim
Expliquez-moi, pourquoi ?

Regardez ces enfants oubliés de tous
Perdus dans  ce monde sans une mère.
La guerre a fait d'eux 
Des enfants malheureux
Drogués par les armes.
Ils ne peuvent rien y changer.
C'est leur destin
Aidons-les à survivre dans ce monde.

Hadia Youssouf Mariane. 4° B





Au coin de ma chambre
Je rêve et  je réfléchis
Aux misères et aux  bonheurs
Des personnes et des enfants.
Je sors de chez moi et je vois
Un vieux monsieur qui vient vers moi
Et en bon anglais, il me dit
Que cette vie ne vaut  pas plus 
Que son avenir de vieux, proche du départ!

Mais vôtre avenir meilleur,
Existe t'il, oui ou non ?
Ces misères et ces guerres
Je n'y pense plus…
Le  bonheur reste dans ma mémoire. 
Et le vieux monsieur repart chez lui
Me laissant seul dans mon coin
Peut-être que cet avenir existe 
Et il viendra tout seul.

  



Les enfants ont droit à l'amour,
Ils ont droit à un monde meilleur. 
Quand au fond de leur cœur 
Ils sentent un brin de peur3

Pour eux la vie est trop dure
Et rien ne peut l'arranger. 
Il faudrait arrêter tout ça
Toutes ces guerres qui font des dégâts.

Les adultes disent qu'ils n'y peuvent rien 
Mais le monde est sans lendemain.
Les promesses ne servent à rien
Car des enfants meurent de faim.

Malgré toutes ces promesses,
Le progrès n'est pas un massacre.
Pour un monde meilleur
La plus belle chose est d'aimer avec le cœur.

Doche Laure. 4° B



Le soir est venu, tu te promènes seul.
Tu n'as peur de rien, même pas des bandits.
Le jour est venu où tu en deviens un
En volant le sac d'une vieille femme.

Maintenant tu es voleur, tu n'es plus le même
Tes collègues se servent de toi mais tu ne le sais pas.
Un jour ou l'autre, tu le remarqueras
Mais pour l'instant tu fais le con !

Ouvre les yeux et regarde devant toi
Regarde le mal qu'ils t'ont fait                                      
Les flics sont là, c'est toi qu'ils vont prendre
Et tu finiras tes jours dans une taule

C'est bien fait pour toi, ta mère te l'avait dit:
Mais toi tu t'en moques, tu ne veux rien entendre
Tu écoutais tes amis…
Et maintenant tu regrettes tout ça.

Ali Oumikalatoume. 4° B




Quelque part dans le monde,
Il y a un coin de bonheur.
Tu le sais, mais tu ne veux plus le chercher.
Ressaisis-toi, ouais, c'est parce que tu vis
Dans un quartier de Gangs, de dealers et de dictateurs.
Alors ne fais pas comme eux
Ce n'est pas la belle vie qu'ils mènent, ouais…
Tu crois que tuer, vendre de la came,
C'est ça la belle vie !
No, no, no,
Moi, je vis au milieu de la cité maudite 
Mais je fais tout pour ne pas tomber
Dans le piège des proxénètes, 
je marche la tête haute car je ne veux jamais
Tomber dans cet enfer…
Ma raison c'est le cœur
Pour moi c'est le cœur 
Ouais, le cœur.

Refaf  Malika. 4° B 

  


Le paradis sera sur terre 
Jamais plus nous vivrons l'enfer
Cela ne sera plus un rêve 
L'éden ne sera plus un rêve. 

Les hommes se tiendront la main
L'amour sera monnaie unique
L'amitié guidera l'humain
La haine ne sera plus qu'historique

Ensemble amis terriens tournons
Nos cœurs blessés à l'unisson 
Dans la joie et l'espérance
Vers lumière et connaissance
Parce que la science peut encore rîmer
Avec amour, bonheur et paix.

Cazadamont Marjorie. 4° C 




Bouger, danser, s'éclater
Sont tes principales priorités
La nuit vient juste de commencer
Dépêche-toi de t'habiller,
Enfile ton pantalon orangé
Vite, mets en marche ton cabriolet !

Stand up and dancing
Get down and bursting
Happying and singing
You're not sleeping !

On vient juste d'arriver,
Tu te sens un peu gêner.
Jamais tu n'as dansé
Devant un vrai DJ 
Tu te sens un peu attardé,
C'est simple t'as qu'à bouger…

La musique a commencé
Tu ne peux plus t'arrêter
Tout le monde t'a encerclé
Pour te voir et t'admirer !
Les filles sont à tes pieds,
Les mecs te serrent la poignée.

Guastalli Marion. 4° B 
 



Une sorcière avec son balai
Allait au ballet.
La chauve-souris
S'en va au lit.
Le mort vivant
A mal aux dents.
La chouette
A mal à la tête.
La citrouille
A la trouille.
Le château hanté
A un énorme nez
Qui appartenait au plus méchant des sorciers
                                             
Amerani sandra. 6° G





Je ne te connaissais pas
Je ne t'imaginais pas
Jamais je n'aurais penser te rencontrer,
Jamais je n'aurais penser t'aimer.
Tes yeux  sont si beaux
Comme la couleur de ta peau
J'aimerais m'y noyer
Juste pour me faire bercer.
Mais j'attends seulement un mot
Qui guérirait mes maux

Doumenc Ornella. 6°



Un jour que j'allais chez mon copain 
Je rencontrais sur le chemin 
Une vieille dame aux cheveux longs
Qui  était coiffée d'un chapeau rond. 
Soudain sa tête changea de forme 
Son chapeau se transforma en haut de forme
Je partis en courant vers un libraire 
Et je vis derrière moi la sorcière 
Elle me rattrapait rapidement 
Heureusement, je sortais de l'entraînement 
J'entrais dans une papeterie 
La sorcière eut peur et elle est repartie.

Palomba Patrick. 6° C




Le bonheur c'est d'avoir quelqu'un qui m'aime et que j'aime.
Le bonheur c'est d'avoir des amis.
Le bonheur c'est de voir les gens heureux.
Le bonheur c'est redonner le sourire 
Aux personnes qui sont dans la peine.
Le bonheur c'est un oiseau qui chante.
Le bonheur c'est des éclats de rire d'enfants.
Le bonheur c'est la santé.
Le bonheur c'est la main tendu vers son prochain.
Le bonheur c'est la paix la joie sur la terre.
Le bonheur c'est la nature épanouie.

Toquet Chistian. 6° B




De la terre à la lune
Des kilomètres nous séparent
Dans  le beau ciel étoilé
Elle me paraît tout près.

Partir au-delà des étoiles
Lune tissée dans une toile
Voyager et voir des sphères la tête à l'envers
Les yeux fixés sur l'univers.

A travers les nuages,
La nuit quand le ciel est tout gris
Qu'il pleuve ou qu'il neige
Je la vois sans cesse.

Geoffroy Emilie. 6° E




Chaque fois que je m'endors le soir,
Je vois des sorcières toutes noires. 
Les enfants des fantômes se transforment 
Comme par magie en une casserole.
Je me cache dans mes draps tous noirs
Parce que les sorcières veulent me faire boire 
Une potion qui me change en miroir
Et les fantômes veulent se regarder
Dans ce miroir en quoi je suis transformé
Et c'est pour cela que j'ai peur du noir…
 
Palomba Patrick. 6° C 
 




Hier j'ai rêvé du monde où je suis née
On l'appelle " la terre " et j'en suis fière
On y sent l'herbe verte des prés 
Et l'air marin venant du bleu des mers 
Qui d'un beau ciel tout bleu est surplombé 
Son arc en ciel illuminant la terre.

Partir au-delà des étoiles 
Voir la galaxie tisser dans une toile
Voyager et voir des sphères 
Pour revenir voir la lune et la terre.
 
Par une belle nuit étoilée 
J'ai posé les yeux sur la lune 
Le soleil l'éclairant elle se mit à briller 
Cacher par des nuages, formant des dunes 
Toujours rêvant d'aller la visiter 
Je ferme les yeux, je suis sur la lune.

Geoffroy Emilie. 6° D




Ce sont 7 lettres sur mon dos
Qui me font courber le dos
Mais je me sens léger, léger…
Quand elles viennent me chatouiller.

Et quand j'essaie de m'exprimer 
Ça reste dedans tout bloqué.
C'est quand j'entends ma sœur parler
C'est quand elle vient me câliner.

C'est doux ainsi d'aimer.

Oui c'est mon bonheur
C'est la joie d'aimer
Ma petite sœur gâtée 
C'est mon bonheur d'aimer

Augier Michaël. 6° A




Dans la nuit, au clair de lune
Quand tout est calme, 
Quand tout est paisible 
Sans bruit et sans sifflement

Dans la nuit, au clair de lune 
Quand le vent vous effleure le cou ,
Vous vous sentez si léger et si apaisé…


Dans la nuit, au clair de lune
Quand le vent vous chatouille les oreilles 
Plus rien ne compte pour vous.

Dans la nuit au clair de lune 
Plus rien n'existe pour vous.

Koulouthoumi . 6° D





Sur mon bateau au milieu des flots,
Je suis seul dans la nuit.
La lune me sourit.
Le vague à l'âme
Je pense à toutes ces escales
Je suis là, toujours là .
Au milieu de l'océan 
La mer, ô toi, la mer.
Qui m'a emporte loin des terres.

Rieussec Stéphane. 6° 




Je me souviens d'un adieu qui a duré 10 jours,
Le retour sur le lieu de notre histoire d'amour.
Je me souviens d'un orage qui nous avait surpris 
Et gardé en otage jusqu'au bout de la pluie.

Graziani Benjamin. 6° D





Bonjour dit la souris qui court.
Au revoir dit le chat noir.
Salut dit la tortue.
A bientôt dit le corbeau.
Coucou dit le loup-garou.
A cet après-midi dit la vache qui rit.
ça va bien dit le babouin.
A très bientôt dit le chameau.
Bonsoir dit le rat noir.
A demain dit le lapin.
Bonne nuit dit l'hirondelle.
Adieu disent tous les animaux de la forêt.

Rosellini Julien. 6° B




Le fondement de notre association 
A un jour débuté vers 10h10
Je fus tiré de mon lit par l'emmerdeur de service 
Mon voisin de dessus, en bon fan d'Elvis,
Humm!! Je vais passer mes week-end                                                                                                                                                                   
A foutre à fond des lives de MEMPHIS
Je vais encore passer la journée, 
En entendant un mot qui me monte à la tête
   
" Racisme " par ci " racisme " par  là  
Mais tout compte fait, que veux dire ce mot ?
Nous devrions être tous égaux :
blancs, blacks, beurres
Les trois peuples doivent se réunir
Pour former une seule et même chose.

Putain, trois heures maintenant que je les attends 
Marre de faire la borne kilométrique
Comme trop souvent 
En m'envoyant un jeune de sa cité 
Pour me dire "non! non! je ne viendrai pas"
Le lendemain je leur dis:" écoutez,
Ecoutez le clic-clac d'une paire de menottes
Le système est malade mais est-ce l'antidote ?

Sancin Michaël. 4° D



Les instruments prennent la pause 
Les timbales dansent avec les cymbales au bal
Les cloches se remplissent les poches
Les batteries vont faire...
Les trombones sonnent
les tubas prennent des vacances à Cuba
Les cors sont de vrais porcs   
Les trompettes  chantent "alouette"
Les bassons pêchent de gros poissons
Les flûtes dorment dans une hutte  
Les hautbois mangent de l'oie 
Les cors anglais boivent du thé 
Et  les violons dorment sur du coton
Finie la pause…
Les instruments jouent un morceau du magicien d'Oz

Oukhaï Nabil. 6° D




   Le collège sur un bateau  


Il était une fois
Mais ne me croirais-tu pas ?
Au beau milieu de l'eau
Mon collège sur un bateau. 
De nos fenêtres, il faisait toujours beau 
En fait, il s'agissait de hublots !
Difficile de suivre les cours, 
Mes copines me disaient "bonjour !"
De ce collège nous étions reines 
C'est ce que nous chantaient les sirènes.
Mais ce chant n'est pas ce qu'on dit
Je me suis réveillée dans mon lit
Je pensai m'échouer sur la grève…

Recol Audrey. 6°




Lune où mes rêves s'en vont,
Tu me chantes une chanson,
dans le beau ciel étoilé,
Où je me sens bercée.

D'amico Christelle 6° F



Pour aller sur Saturne
Passez par la lune !
Etoiles, planètes, comètes, 
Sont les fruits des découvertes 
Les humains déguisés en astronautes argentés
Nous racontent leurs anecdotes
Comme un vrai conte de fée

Pour aller sur d'autres planètes
Sans passer par le soleil
Avec aucun risque de se brûler les ailes
Tous nos rêves sont éternels…

Grazziani Benjamin. 6°





Pourquoi la faim dans le monde ?
Pourquoi ont-ils si peur ?
Nous devons arrêter ça !
Personne n'en veut dans le monde.

Chaque jour je pense à la fin dans le monde,
La peur des enfants de la guerre au Rwanda.
Ils n'arrivent pas à résister,
Il faudrait un peu les aider…

Ils leur faudrait un toit pour vivre mieux encore.
Il faut se battre contre la guerre au Liban!
Avec vous nous y arriverons peut être;
Soyons forts et gais… nous  y arriverons 
Il faut être fort , combattons !




De la terre à la lune,
Des milliers de kilomètres,
Tout au-dessus de ses dunes ,
Tout en haut de ses planètes 

Chez moi, je la vois de mon lit,
Elle brille comme les étoiles. 
On pourrait dire qu'elle me sourit,
A travers le ciel qui se voile.

Je la vois qui sourit, 
Je la vois qui fleurit,
Je la vois, le jour et la nuit,
Je la vois, à travers la pluie.

D'amico christelle. 6° F